COMMANDEZ GRATUITEMENT VOS MOUSSEURS J'en profite


LE CYCLE DE L'EAU, DE L'OCÉAN À NOTRE ROBINET

Apprenez grâce à cette page pédagogique toutes les étapes du cycle de l'eau. Sous quelle forme est-elle présente dans la nature ? Comment arrive-t-elle dans notre robinet ? Est ce que l'eau douce est rare ? Toutes ces questions trouvent réponse dans notre contenu pédagogique dédié aux professeurs comme aux élèves. Découvrez enfin comment faire des économies d'eau grâce à des gestes simples et des outils gratuits : les mousseurs à eau Optimousse.

Télécharger au format PDF Télécharger le questionnaire

L'EAU SUR TERRE

L’eau liquide est la ressource la plus rare dans l’univers. La Terre est la seule planète connue à ce jour où l’eau liquide est présente.

La planète Terre est recouverte à 71% d’eau, c’est d’ailleurs dû à la quantité d’océan et de mers visibles depuis l’espace que notre chère planète se dote du surnom de planète bleue. Avec toute l’eau présente dans les mers et les océans, nous pourrions remplir 90 000 000 000 000 000 000 de baignoires (des millions de milliards).

Mais toute cette eau n’est pas consommable, 97,5% de l’eau est salée et imbuvable. Seule « l’eau douce » peut être considérée comme buvable, à condition qu’elle soit potable.

LE CYCLE DE L’EAU




L’eau salée des océans est chauffée par le soleil. Transformée en vapeur, l’eau forme les nuages. À ce moment elle se transforme en eau douce car le sel reste coincé dans les océans. Ces nuages sont poussés par les vents jusqu’à atteindre les continents, alors très chargés en humidité et en eau. Ces nuages continuent de se charger en eau au fur et à mesure qu’ils traversent les continents. Une fois que les nuages ont atteint leur capacité maximale en eau et si la température n’est pas trop basse, il se met généralement à pleuvoir.


S’il pleut en plaine, l’eau s’infiltre dans la terre et crée des lacs souterrains appelés « nappes phréatiques » ou rejoint l’océan par les rivières. Si les nuages atteignent les montagnes et qu’ils sont très chargés en humidité, les basses températures vont permettre la formation de cristaux de glace et de neige. Ceux-ci s’accumulent alors pour créer les glaciers. La glace va ensuite fondre, créer une rivière, puis un fleuve, avant de se jeter dans l’océan, stagner sous forme de lac ou s’introduire dans le sol pour créer encore une fois une nappe phréatique.

Moins de 0,5% d’eau potable


Une fois récupérée, l’eau douce doit encore être transformée en eau potable, sans bactéries, sans produits toxiques, sans goût ni odeur : propre. Elle subit un parcours très précis au travers de grillages de plus en plus petits et de filtres (sables, charbon) afin de retirer un maximum de bactéries. A la fin de ce voyage, l’eau est propre à la consommation. A cette étape, nous sommes bien loin des 1% d’eau douce qui est potable.


Accès à l’eau potable dans le monde


S’il est facile d’ouvrir le robinet pour remplir son verre d’eau en France, il est beaucoup plus difficile de se procurer de l’eau potable dans d’autres régions du monde. Dans certaines régions désertiques d’Afrique ou d’Asie par exemple, l’accès à l’eau potable est très limité. Certaines familles doivent marcher plus de 30km par jour pour ramener la quantité d’eau nécessaire à la cuisine, à l’hydratation et à l’hygiène.

LA CONSOMMATION DE L’EAU EN FRANCE


Il existe deux définitions de la « consommation d’eau » en France. Ces deux définitions correspondent à des usages différents de l’eau :

La consommation d’eau domestique

Sanitaires

20% - 30L

(une chasse d’eau = 3-6L)

Cuisines

6% - 9L

Douches

40% - 60L

(peut atteindre 200L pour remplir une baignoire)

Lave-linge

12% - 18L

Vaisselle et divers

17% - 25L

La consommation d’eau gobale

La consommation d’eau globale représente la quantité totale d’eau nécessaire à la vie d’un français (selon son mode de consommation, son niveau de vie etc...).

Ainsi, l’eau nécessaire à l’agriculture (l’arrosage des céréales, des fruits et légumes, ainsi que l’eau nécessaire au développement animal) représente la plus grande part de consommation en eau : 48%

CHAQUE GESTE COMPTE


Les précipitations (pluie, neige, grêle etc…) sont réparties inégalement sur Terre : il ne neige pas et ne pleut pas de la même manière que l’on se trouve au Mexique ou en Chine. La quantité d’eau douce disponible due à ces précipitations sur Terre est stable au fil du temps.


Cependant, le besoin en eau, lui, évolue. Chaque année, nous sommes de plus en plus nombreux sur Terre, il faut donc plus d’eau pour que toute la population se nourrisse, boive et puisse avoir une hygiène convenable.


Marillys Macé, directrice du Centre d'Information de l'Eau, explique ainsi qu’«en Europe, notre génération consomme 8 fois plus d'eau que celle de nos grands-parents»1. Si de tels modes de consommation se généralisaient, les ressources en eau douce seraient insuffisantes.


Des petits gestes font parfois beaucoup !


- Couper l’eau du robinet lorsque l’on se brosse les dents
- Prendre des douches plutôt que des bains (60L contre 200L)
- Se servir des fonctions « éco » des différents appareils électroménagers
- Equiper ses robinets de mousseur (50% d’économie d’eau)
- Manger des fruits et légumes de saison


Diversifions nos gestes et réalisons ensemble d’importantes économies d’eau !


UN MOUSSEUR POUR LA PLANETE

Installer un mousseur sur un robinet n’est pas un geste insignifiant. Un robinet ouvert 4 minutes par jour consomme l’équivalent de 14000L par an, de quoi remplir un petit camion à ras bord.


Disposer un mousseur sur un robinet permet de diviser cette consommation par deux. Répliquer cette action à tous les robinets d’une école, d’un collège ou d’un lycée économiserait des centaines de milliers de litres d’eau par an !


Optimousse permet aujourd’hui aux écoles, lycées, collèges et établissements sportifs de s’équiper gratuitement en mousseurs. L’avantage est triple : réduire considérablement la consommation d’eau de ces établissements, préserver l’environnement et apprendre à consommer l’eau intelligemment à travers un programme pédagogique.

Un mousseur, qu’est-ce que c’est ?

Un mousseur est un petit dispositif qui se place en moins de 2 minutes à l’intérieur du robinet, et qui permet de mélanger de l’air à l’eau, d’où son nom de mousseur ou aérateur d’eau.


En injectant de l’air, le volume d’eau qui sort du robinet est diminué par deux. Ainsi, un robinet classique peut remplir 12 bouteilles de 1L en 1 minute, un robinet équipé de mousseur n’en remplit plus que 6 dans le même lapse de temps. Mais alors quel intérêt ?


Bien que cela ne soit pas forcément une bonne habitude, la plupart d’entre nous laissons l’eau couler de notre robinet lorsque nous faisons la vaisselle. Équiper le robinet de sa cuisine d’un mousseur va permettre de laver la vaisselle tout aussi efficacement, en économisant 50% d’eau !


Dans une école, l’utilisation des robinets concerne essentiellement le lavage de mains. Installer des mousseurs sur tous les robinets d’une école réduirait considérablement la quantité d’eau potable utilisée pour le lavage des mains, en augmentant le confort grâce à un jet plus crémeux et plus doux.


Télécharger au format PDF Télécharger le questionnaire

1 http://www.leparisien.fr/environnement/pourquoi-ne-faut-il-pas-gaspiller-l-eau-22-09-2015-5097637.php